Non classé

Quand signer un contrat de prévoyance

Au même titre que la mutuelle santé, la prévoyance sociale est une protection sociale. Elle couvre par contre plus de risques. À ce titre, la prévoyance sociale se décline sous deux formes différentes. La première, auprès de la Sécurité sociale, est obligatoire. La deuxième, facultative, est la prévoyance souscrite auprès d’une assurance. Comme toute protection, la prévoyance prémunit contre les aléas qui peuvent survenir. On ne sait jamais à quel moment un sinistre peut arriver. Dans cette perspective, la souscription à une prévoyance sociale s’avère importante, et au plus tôt.

La prévoyance obligatoire

L’affiliation à la Sécurité social est obligatoire. C’est un régime de prévoyance qui aide en cas d’arrêt de travail. La Sécurité sociale intervient pour aider l’affilié par le biais des indemnités journalières. Elles viennent compenser la différence en cas de baisse de salaire. En cas d’invalidité ou d’incapacité à travailler, la Sécurité sociale lui assure une rente ou une pension. La somme allouée est alors calculée en fonction du revenu de l’intéressé.

Les montants prévus lors d’une prévoyance à la Sécurité Sociale restent cependant faibles. Ils ne peuvent couvrir toutes les dépenses.

La prévoyance en assurance

Elle a pour but de compenser les garanties limitées proposées par la Sécurité Sociale. Les indemnités complémentaires permettent au bénéficiaire de faire face à un aléa ou la survenue d’un sinistre. C’est valable en cas d’accident, d’arrêt de travail, d’incapacité ou de perte de mobilité.

Le contrat de prévoyance

La prévoyance complémentaire se subdivise en plusieurs catégories. Il existe les contrats de groupe. C’est le cas d’une souscription faite par une entreprise pour ses salariés. C’est une façon de se préoccuper des salariés. La prévoyance sociale peut couvrir les frais de santé. Elle prend en charge différents soins, et le cas échéant les frais d’hospitalisation. Mais encore, la prévoyance assure les arrières de l’usagé en cas d’arrêt de travail ou d’incapacité. Plus loin encore, l’assurance entre en jeu et indemnise les proches en cas de décès.

Les garanties d’une prévoyance sociale

L’importance d’une prévoyance sociale repose en grande partie sur les garanties s’elle propose. Elles sont clairement définies dans le contrat. Elles permettent de connaître l’étendu des situations dans lesquelles le bénéficiaire sera couvert ou non. Pour cela, il est indispensable d’être au fait de certains points importants. Les délais de carences doivent être clairement spécifiés. À quel moment de l’arrêt de travail les indemnités sont perçues ? Quelles sont les conditions ? Quel est l’âge limite qui entre en compte ? Enfin, le contrat de prévoyance présente généralement des exclusions de garanties qu’il faudrait connaître à l’avance.

Les comparateurs, une étape essentielle

Comme tout contrat d’assurance, le contrat de prévoyance sociale peut être différent d’un assureur à un autre. L’assurance idéale est celle qui répond aux besoins de chaque individu. Pour ce faire, il est conseillé de recenser les attentes et de les faire coïncider avec les offres proposées. C’est la raison d’être des comparateurs. La comparaison permet d’établir une évaluation des besoins, mais aussi des garanties.

 

 

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *